Dans sa ville de résidence, on allumait tous les ans un feu nouveau avant de le distribuer aux artisans. Les Héphaïsties étaient des festivités de la Grèce antique totalement consacrées à Hephaistos. Diverses festivités helléniques le mettent en valeur. On peut prendre les exemples des Panathénées et de la fête des artisans.La mythologie raconte qu’Hephaistos s’est vengé de sa génitrice en créant un trône équipé de bras amovibles. L’objet fut envoyé à Héré comme un présent et la fit prisonnière. Dyonisos le saoûla avant de le reconduire contraint et forcé sur le mont Olympe. Il existe une autre version : Zeus l’a expulsé de l’Olympe. Il fut caché par des habitants de l’île de Lemnos. De retour sur l’Olympe, Hephaistos devint le dieu du feu et de la métallurgie.

Hephaistos, un forgeron extraordinaire

Les emblèmes d’Hephaistos sont le marteau et l’enclume. Dans sa tâche, l’artisan était assisté par les Cyclopes. Ce forgeron surdoué est à l’origine du travail du cuivre, du bronze et de l’argent. Hephaistos a entre autres élaboré le sceptre de Pélos et les flèches d’Apollon. La légende lui octroie de très nombreuses réalisations.

On lui octroie souvent la souveraineté de la Sicile. En fait, le dieu forgeron avait implanté sa forge au coeur de l’Etna, assisté de géants et d’une nymphe. Il n’a pas pris part à un grand nombre de conflits. Quand Athéna était prisonnière dans le crâne de Zeus, Hephaistos la mis au monde avec une hache de bronze et libéra le dieu d’une insupportable douleur.

Hephaistos, dieu et boiteux

Sur le Vase François, il est dessiné avec des pieds tournés vers le dehors. Les experts de la mythologie grecque fournissent diverses versions sur l’origine de la boiterie d’Hephaistos, comme les hideux démons chtoniens ou l’intoxication à l’arsenic. Le dieu du feu, de la forge et des volcans, Hephaistos, est dans tous les cas représenté avec un handicap causé par Zeus ou par sa mère. Homère le nommait par exemple « L’illustre Boiteux ».

Les versions sur l’épouse et les enfants d’Hephaistos discordent en fonction des divers récits. Ce dieu boiteux est quoiqu’il en soit marié à une femme qui symbolise la perfection physique. La légende attribue trois enfants à Hephaistos : Cabiro la nymphe, Périphétès le brigand et Palémon l’argonaute.